Nouvelle arrivée : Ronjon Paul Datta

Ronjon Paul Datta est chercheur invité au Centre Emile Durkheim, pendant 6 mois. Il est associate professor, membre de la faculté des études supérieures au département de sociologie et de criminologie de l'université de Windsor, dans l'Ontario, au Canada.

Ronjon Paul Datta

chercheur invité au Centre Emile Durkheim

Tout d'abord, je tiens à remercier tout le monde pour son accueil ! Je m'appelle Ronjon Paul Datta et je suis professeur associé/associate professor (tenured) et membre de la faculté des études supérieures (supervisant des étudiants en doctorat et en master) au département de sociologie et de criminologie de l'université de Windsor, dans l'Ontario, au Canada. Je suis spécialisé dans la théorie sociale et la philosophie des sciences sociales et j'ai mené des travaux à la fois théoriques et empiriques. Récemment, j'ai notamment réalisé des analyses néo-durkheimiennes de données statistiques avec mon collègue, Reza Nakhaie, pour lesquelles nous avons reçu le prix du meilleur article de la Société canadienne de sociologie en 2023. Je suis également cofondateur du Réseau canadien d'études durkheimiennes. J'ai reçu un prix académique national pour mon travail de doctorat sur Foucault, le matérialisme aléatoire et la politique et j'ai publié sur une variété de sujets tels que la sécurité/antisécurité, le réalisme, le cosmopolitisme, l'économie politique de la dette, la religion, le sacré et le sacrifice.

Je me réjouis de l'opportunité qui m'est donnée de venir en France pour écrire, réfléchir et mener des recherches. Je remercie l'Université de Bordeaux, Olivier Cousin, Ronan Hervouet, le personnel du CED et Matthieu Bera d'avoir facilité mon séjour sabbatique de six mois. La sociologie française, et plus particulièrement la pensée durkheimienne contemporaine, a été un point de référence important pour mon travail tout au long de ma carrière. Elle est particulièrement importante pour son rationalisme, sa critique du nominalisme et ses façons de conceptualiser le pouvoir et la causalité. Je la considère comme une ressource vitale pour remettre en question le statut hégémonique du libéralisme et de l'empirisme dans la plupart des sciences sociales anglophones. En tant que spécialiste de Durkheim, venir à Bordeaux, l'endroit où tout a commencé, et être affilié à un groupe dynamique et diversifié de chercheurs en sciences sociales au CED, est un véritable privilège. Cela me donne également l'occasion d'améliorer mon français - je vous remercie de votre patience pendant que j'apprends !

Pendant mon séjour, je travaillerai sur mon livre sur Durkheim, la religion et la politique du sacré et sur un autre article sur Durkheim, Foucault et les systèmes d'exclusion. Je commencerai également des recherches d'archives sur la façon dont le Canada était perçu dans les ouvrages de sciences sociales utilisés par l'équipe durkheimienne (par exemple, les différences entre ce qui a été écrit sous le Deuxième Empire et sous la Troisième République). À Paris, j'espère découvrir ce que Foucault aurait lu ou appris sur Durkheim pendant ses études. En dehors du travail, je me réjouis d'explorer la région avec ma famille, d'essayer autant de fromages différents que possible, de jouer au tennis et de faire du vélo.


Publiée le 17 janvier 2024

Partager