Sarah Zaïd

Doctorant·es Université de Bordeaux
Contacter Sarah
Site géographique Université de Bordeaux
3ter Place de la Victoire
33000 Bordeaux

Bio

Mon parcours universitaire m’a amené à interroger les questions de participation culturelle. Ce sont des recherches que j’ai commencées lors de mes deux masters à l’université Gustave Eiffel/UPEM. Le premier, en Développement Culturel et Territorial (DCT), où j’ai travaillé sur : Les projets participatifs le nouvel outil de la rencontre humaine dans le milieu du spectacle vivant – l’exemple de la MC93. L’autre, en Histoire/Recherche, avait pour sujet : Le carnaval de Créteil (1980-2010) – La participation culturelle des habitants : renaissance ou essoufflement des acteurs ?

Historienne de formation je reprends mon cursus universitaire en sociologie afin de pour poursuivre mes recherches sur la participation culturelle. J’interroge les effets sociaux et sociétaux politiques de la participation culturelle avec une attache particulière pour le lien social et les liens humains. C’est un sujet transdisciplinaire qui mêle histoire et sociologie en passant l’anthropologie.

Thèmes de recherche

  • Participation culturelle
  • Lien social
  • Droits culturels
  • Politiques culturelles
  • Histoire culturelle
  • Education populaire

Recherche en cours

Titre provisoire : Du visible à l’invisible : les enjeux politiques et sociaux de la participation artistique et culturelle, le chemin vers un nouvel humanisme.

Mon projet de thèse propose d’analyser les enjeux politiques et sociaux de la participation culturelle et artistique, sur le territoire francilien. Cette recherche s’appuie sur un travail de terrain sur deux départements d’Ile-de-France le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis.

Mon projet s’appuie sur des précédentes analyses lors de mon cursus universitaire qui interrogeaient les projets participatifs comme le nouvel outil de la rencontre humaine. J’analyse la participation culturelle comme un nouvel espace de rencontre entre des populations. Des nouvelles formes de sociabilités se développent, des communautés se créent autour de pratiques artistiques. La participation culturelle révèle des itinéraires personnels et intimes qui motivent à intégrer ce réseau de la participation. Il convient aussi de se pencher sur le nouveau rôle conféré aux artistes pour qui il devient presque nécessaire de faire du participatif. Comment l’univers artistique rencontre et se confronte au réel ?

Cette participation culturelle questionne également le renouvellement des pratiques amateurs et du rapport aux structures culturelles des territoires. Dans un moment où les salles de spectacle sont désertées, comment renouer contact avec les publics ? Comment générer une nouvelle dynamique culturelle dans la ville ?

De nouveaux enjeux politiques se dessinent pour les territoires et les structures. Comment intégrer les habitants à la vie culturelle du territoire ? Quel sens la participation possède pour les structures qui portent ces projets. La participation culturelle interroge la façon dont chaque catégorie professionnelle investit ces projets, leurs motivations et leurs limites. Ces projets participatifs se voient investi d’un rôle de développement social des quartiers pour redonner le droit à la ville aux habitants.

L’observation principalement participante, me permet de vivre et partager l’émotion collective vécue au sein de ces projets participatifs, mais aussi de comprendre les motivations personnelles de la participation et les itinéraires personnels des participant.es. Cette recherche vient questionner l’intime et le lien social au cœur de ces projets.

Encadrement doctoral

  • Mme Françoise Liot

Actualités de Sarah Zaïd

Evénements liés à Sarah Zaïd

Pas d'événement pour le moment