Nicolas Bina

Doctorant autofinancé en science politique Doctorant·es Sciences Po Bordeaux
Contacter Nicolas
Site personnel
Site géographique Sciences Po Bordeaux
11 allée Ausone
33607 Pessac cedex

Bio

Mon parcours m’a notamment permis d’appréhender différents champs de l’action publique (cabinets ministériels, opérateurs de l’Etat, collectivités, associations) sur différents secteurs (cohésion des territoires, transports, enseignement supérieur, sécurité civile), dans le cadre de mission d’accompagnement d’élus et de dirigeants et d’aide à la décision. Je poursuis, en parallèle de ces travaux de recherche, un emploi à temps plein au sein de la fonction publique d’Etat.

Thèmes de recherche

  • Institutions
  • Administrations centrales
  • Haute fonction publique
  • Sociologie de l'Etat

Axe(s) de recherche

Atelier(s)

"Les ficelles de la prosopographie" : Les 25/10 et 17/11, de 16h à 18h30, deux ateliers de recherche ont rassemblé huit intervenant-es de disciplines différentes et une cinquantaine de chercheur-ses de tous niveaux autour des techniques prosopographiques, afin de cartographier et de mieux connaître les trajectoires de différents groupes d’individus, leurs logiques et leurs transformations, pour mieux comprendre la fabrique des lois et les changements (ou l’inertie) de l’action publique. Une publication de synthèse est en cours de corédaction.

Recherche en cours

Thèse de science politique : « Diriger une administration centrale. Contribution à la sociologie des très hauts fonctionnaires de l’Etat (1990-2022) »

Dans une perspective de sociologies des institutions et de l’Etat, la thèse a pour objet de mieux comprendre la fonction, les profils et les parcours des directeur·rices d’administrations centrales (DAC) ainsi que leurs ressorts, « à la frontière » entre les sphères et considérations politiques et administratives. Cette approche par le haut, par une fonction et par les pratiques vise à d’identifier les dynamiques de socialisation des directeurs∙rices et les effets des différentes conjonctures et alternances politiques sur plus de trente ans. La thèse repose sur la réalisation d’entretiens semi-directifs et sur le traitement d’une base de données prosopographique inédite composée des 1.850 directeurs∙rices nommé∙es sur la période, dont plus de 1.300 trajectoires complètes, afin de mieux caractériser cette partie de la (très) haute fonction publique.

 

Mention d’information sur la collecte indirecte de données

La base légale du traitement des données recueillies repose sur l’exécution d’une mission de service public et le consentement des personnes interrogées. Ce projet prévoit, sauf mention contraire, le recueil obligatoire des données qui sont nécessaires au traitement de la demande. Les données sont récoltées au cours d’entretiens et au cours de recherche sur différentes sites publics (Journal officiel, sites des ministères et préfectures, …) et sur les sites d’observation de la vie publique (annuaires, presse et sites spécialisé∙es, …).

Sont traitées les données d’identification (nom, prénom, sexe, date et lieu de naissance), de vie personnelle (situation familiale, profession du conjoint et des parents), professionnelle (CV, scolarité et formation, parcours professionnel), d’ordre économique et financier (revenus, niveau de vie), d’opinion et d’orientation sexuelle (opinions politiques, orientation sexuelle).

Vos données à caractère personnel seront conservées jusqu’à la publication des résultats de la recherche. Aucun transfert de données hors de l’Union européenne n’est réalisé. Le traitement ne prévoit pas de prise de décision automatisée. Afin de garantir la confidentialité de vos données et éviter leur divulgation, toutes les mesures de sécurité, tant physique que logique, ont été prises.

Pour l’utilisation qui est faite de vos données, vous disposez des droits d’opposition (au traitement des données ; retrait de consentement), des droits d’accès et de rectification des données, des droits d’effacement et d’utilisation restreinte des données récoltées.

Vous pouvez à tout moment me questionner à propos de l’enquête ou demander que les données vous concernant vous soient communiquées en m’écrivant par mail (nicolas.bina@scpobx.fr). Vous pouvez également contacter la délégation à la protection des données du CNRS (2 rue Jean Zay – Bât. Ariane 4, 54519 VANDOEUVRE-LES-NANCY CEDEX ; dpd.demandes@cnrs.fr) et la CNIL (3 Place de Fontenoy, TSA 80715, 75334 PARIS CEDEX 07 ; www.cnil.fr), si vous estimez que vos droits n’ont pas été respectés.

Encadrement doctoral

  • Cécile VIGOUR, DR CNRS

Principales publications

BINA Nicolas, « L’Etat en réseau, voie de salut du service public face aux défis contemporains ? », Pouvoirs Locaux : les cahiers de la décentralisation / Institut de la décentralisation, 2022, 121, pp.129-132. URL : https://hal.science/hal-03946016

BINA Nicolas, « Anne Lehmans, Éric Letonturier (dir.), « Confiance et communication. Une aporie démocratique », Hermès, La Revue, n° 88, 2021 », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, mis en ligne le 06 juillet 2022. URL : https://hal.science/hal-03718956

BINA Nicolas, « Alban Jacquemart, Marion Charpenel, Marion Demonteil, Reguina Hatzipetrou-Anronikou, Catherine Marry, Le genre des carrières. Inégalités dans l’administration culturelle », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, mis en ligne le 12 avril 2022. URL : https://shs.hal.science/halshs-03641791

BINA Nicolas, « Les enjeux de la transparence dans la décision publique », Parole publique, Communication publique, n°27, novembre 2020, pages 35/36. URL : https://hal.science/hal-03719001

BINA Nicolas, GIRARDOT Alice, « Le report du second tour des élections municipales : quels enjeux ? » (tribune), Blog Egalités, Libération, 15 mai 2020. URL : https://www.liberation.fr/debats/2020/05/14/le-report-du-second-tour-des-elections-municipales-quels-enjeux_1816007

Actualités de Nicolas Bina

Pas d'actualités pour le moment