Emilie Auger

Doctorant·es Université de Bordeaux
Contacter Emilie
Site géographique 3 Ter Place de la
Victoire
33 000 BORDEAUX

Bio

Assistante Sociale de formation initiale, mes études universitaires en sciences de l’éducation et en travail social m’ont menée à intégrer le Centre Émile Durkheim en 2021 pour y préparer une thèse portant sur les trajectoires biographiques et géographiques de jeunes nomades saisonniers viticoles circulant dans le Médoc sous la Direction de Joël Zaffran. J’ai commencé ma carrière en travaillant pendant huit ans dans une association de prévention spécialisée où j’ai pu accompagner des jeunes de quartiers populaires de région parisienne vers l’insertion sociale et professionnelle. Cette expérience m’a conduite vers le Québec où j’ai pu continuer mes études en travail social tout en étant intervenante psychosociale dans un centre de crise accompagnant des personnes en situation de détresse psychologique. De retour en France, j’ai retrouvée mes missions d’assistante sociale pour le Département de la Gironde avec lequel j’effectue ma thèse en contrat CIFRE.

Thèmes de recherche

  • Jeunesse
  • Déviance
  • Mobilité
  • Habitat
  • Ruralité

Axe(s) de recherche

Recherche en cours

Thèse

« Mon camion, c’est ma maison »: L’expérience d’un mode de vie alternatif d’une jeunesse rurale

Les jeunes qui sont nomades et saisonniers viticoles sont peu étudiés des chercheurs et peu connus des politiques publiques. Quand ils circulent dans les espaces ruraux, leur présence interroge la norme d’habitat établie par les codes de l’urbanisme et les politiques sociales liées au logement. En effet, les jeunes saisonniers nomades vivant en tente, voiture et principalement en camion transgressent la norme de l’habitat par leur mode de vie mobile. Ils viennent questionner l’ordre social établi et peuvent être considérés, par les acteurs locaux, comme des jeunes marginaux, déviants, ou comme des intrus anomiques alors qu’ils apportent leur main d’oeuvre flexible aux propriétaires viticoles du territoire. La vie en camion fait partie du « mal logement » et les emplois saisonniers que ces jeunes occupent sont considérés comme précaires, ce qui contribue à un cumul de vulnérabilités. Pour autant, malgré le double stigmate de jeunes déviants ou de jeunes vulnérables qu’on leur assigne, ces derniers ne se considèrent pas comme tels et revendiquent même une liberté de pouvoir vivre de façon autosuffisante. Nous cherchons donc à comprendre pourquoi ces jeunes se maintiennent-ils dans un mode de vie marginal ou alternatif alors qu’ils sont considérés comme déviants dans les espaces ruraux? Cette recherche de type ethnographique repose sur des temps d’observation, sur un campement éphémère de saisonniers situé sur la commune de Juzieux, un petit village faisant partie du Médoc proche de l’estuaire de la Gironde, et, sur des temps d’observation dans des squats d’autres communes du territoire. Nous préciserons que le Médoc a la particularité d’avoir une offre d’emplois saisonniers importante du fait de l’activité touristique côté océan et de l’activité viticole côté estuaire. Ces temps d’observation s’accompagnent de participation à des réunions sur le logement et sur les saisonniers dans les collectivités locales. L’enquête de terrain se compose également de 17 entretiens semi-directifs réalisés avec des habitants, élus, propriétaires viticoles, associations et travailleurs sociaux du territoire. De même, 20 entretiens de type biographique ont été réalisés avec 18 jeunes nomades âgés de 26 ans en moyenne. Les entretiens que nous avons réalisés avec ces jeunes ont permis de comprendre leur monde social, et ce faisant les raisons de leur maintien dans ce mode de vie.

 

Enseignement

  • 2022 Chargée de cours: Sociologie de la famille IRTS Talence
  • 2021-2022 Référente Mémoire CESF IRTS Talence
  • 2021-2022 Chargée de cours: Animatrice GSF (Groupe de Suivi de Formation) IRTS Talence
  • 2017-2018 Chargée de cours laboratoire d'intervention et groupe et situation d'aide Université de Montréal
  • 2013-2016 Chargée de cours: Animatrice GREPP (Groupe de Réflexion et d'Elaboration sur les Pratiques Professionnelles) EPSS Cergy

Principales publications

Publications

(co-auteure) sous la direction d’Elisabeth Greissler : L’engagement des jeunes « en difficulté » : des formes de solidarité ?Le Raconteur, 19, Automne 2018.

Communications 

Participation à une table-ronde, 81ème congrès HLM de l’union sociale pour l’habitat, Bordeaux, 30 septembre 2021.

Actualités de Emilie Auger

Pas d'actualités pour le moment