Alban Mizzi

Doctorant en sociologie Doctorant·es Université de Bordeaux
Contacter Alban
Site géographique Université de Bordeaux
3 ter place de la Victoire
33000 Bordeaux Cedex

Bio

Alban Mizzi est doctorant à l’Université de Bordeaux et au Centre Émile Durkheim (CNRS UMR 5116). Après avoir décroché son master de recherche en sociologie à l’Université de Bordeaux, il décide de poursuivre son travail de recherche sur la réforme Parcoursup sous la direction du sociologue Joël Zaffran. En combinant une approche sur les inégalités dans l’éducation avec une approche sur les sources sociales des émotions, Alban Mizzi étudie les impacts de la réforme sur les parcours des candidats ainsi que sur les stratégies des universités.

Thèmes de recherche

  • Orientation
  • Education
  • Enseignement supérieur
  • Emotions
  • Algorithmes

Axe(s) de recherche

Recherche en cours

Thèse en cours : « Épreuve et gestion émotionnelle de l’orientation : double-enquête autour du dispositif Parcoursup. », sous la direction de Joël Zaffran.

Résumé : En France, les ratés successifs de la procédure Admission Post-Bac (APB) qui organisait depuis 2009 l’accès aux études supérieures conduiront en 2018 à une réforme “Orientation et réussite des étudiants (ORE)” donnant lieu à une toute nouvelle application web chargée d’accueillir et gérer les vœux des futurs étudiants vers l’enseignement supérieur français : Parcoursup. D’un côté, elle vise à rendre la transition du secondaire au supérieur moins injuste en supprimant le tirage au sort tout en mettant en avant le mérite. De l’autre, elle répond à tout un ensemble de diagnostics sur l’enseignement supérieur et l’université française en perte de vitesse et vise à lui donner un nouveau souffle en lui rendant les clefs de son recrutement. Dans un contexte de massification scolaire et d’emprise croissante du diplôme, les lycéennes et lycéens se trouvent en concurrence pour l’accès aux études supérieures et doivent se montrer stratèges. 

Ce travail s’adosse à une « double-enquête » au cœur du dispositif. Elle repose sur une méthodologie plurielle combinant entretiens semi-directifs les responsables des commissions, observations non-participantes des commissions de classement des candidatures, exploitation des données statistiques en libre-accès, mais surtout un suivi qualitatif d’une cohorte de 27 candidats en amont, au cœur et en aval de la procédure et des périodes d’attente à laquelle elle oblige. La problématique est explorée au travers de la région Nouvelle Aquitaine sous un découpage entre les zones urbaines, péri-urbaines et rurales apporte des éléments utiles d’information et d’analyse scientifique sur les usages dispositif de Parcoursup et sur les mécanismes socio-cognitifs jouant sur la transition des jeunes du secondaire au supérieur. 

Les résultats sont dans le sillage de la sociologie de l’éducation et des émotions pour interroger les représentations des acteurs de la procédure. Au travers de Parcoursup se joue l’épreuve de l’orientation pour les lycéens. Celle-ci se décline en une dimension temporelle, mais également politico-morale. Elle génère un sentiment d’injustice chez les candidats et leurs familles, qui subissent les conséquences émotionnelles de l’opacité de Parcoursup. De plus, les élèves se trouvent au cœur de « malentendus » entre familles et lycées autour des rôles de chacun sur la formation à l’orientation et l’aide à la procédure. Dans les commissions d’examen des vœux des universités, la réforme a généré un travail supplémentaire qui a été perfectionné par l’expérience acquise par les sélectionneurs, non sans quelques difficultés pratiques et techniques. Si certains sélectionneurs louent ces innovations, beaucoup regrettent néanmoins de ne pas travailler dans des conditions idéales et un manque de sens pédagogique dans la procédure.

Responsabilités scientifiques et institutionnelles

  • Coresponsable de l'axe REVER
  • Membre de la Conférence des praticiennes et praticiens de l'enseignement supérieur (CEPR)
  • Animateur du podcast « Rêver de nouveauté »
  • Membre de l'Association de recherche sur les invisibilités et les vulnérabilités (ARIV)

Enseignement

  • Sociologie de la famille (CM et TD) - L1, L2 et L3
  • Enquête collective (TD) - L2
  • Techniques d'expression (TD) - L1
  • Direction de mémoire - L3
  • Observation (TD) - L1
  • Questions et argumentation (TD) - L2
  • Citoyenneté et jeunesse (CM) - Centre de formation aux métiers de la santé et du social (CeF), Bergerac - ES1
  • Auteurs et textes (TD) - L1

Principales publications

Publications

  • « Utiliser les données ouvertes pour enquêter sur le pilotage de l’orientation », dans Sovet et al., Piloter l’orientation à l’échelle du territoire | A paraître
  • [Recension] Allouch, Annabelle. et Espagno-Abadie, Delphine. Contester Parcoursup. Sociologie d’une plainte, Paris, Presses de Sciences Po, 2024. Revue Française de Sciences Politiques (RFSP) | A paraître
  • « Parcoursup, épreuve de temps et d’injustice » Agora Débats/Jeunesse, 95 | 2023
  • « Le point sur Parcoursup » Cahiers français n°433, mai-juin 2023 – Documentation française | 2023
  • « La gestion émotionnelle de Parcoursup. Une épreuve entre inégalités de ressources et d’incertitudes », L’orientation scolaire et professionnelle, 51/1 | 2022, 137 – 162.

Colloques, séminaires, conférences

  • « Ceux qui classent. Représentations et travail des Commissions d’examen des voeux à l’université » Doctoriales du Réseau de recherche sur l’Enseignement supérieur (Résup), Université Paris Est Créteil, 3 juin 2024.
  • « Epreuve et gestion émotionnelle de l’orientation : “double-enquête” autour du dispositif Parcoursup » 2ème Journée des jeunes chercheurs et chercheuses du Céreq | Sélection pour le prix de la revue Formation Emploi, Marseille, Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq) 4 juillet 2024.
  • « Parcoursup au service du mérite ? Sélectionneurs et sélectionnés face à l’admission dans le supérieur » Journée d’études sur l’accès à l’enseignement supérieur, Ligue des droits de l’Homme, 27 avril 2024.
  • « Face à Parcoursup : l’épreuve des candidats face à l’admission dans le supérieur » Journée de l’école doctorale Santé Publique et Science Politique (EDSP2), Université de Bordeaux, 10 avril 2024.
  • « Parcoursup, political choices and emotional consequences » Youth between crises and strategies, Paris, Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), 11 janvier 2024.
  • « Ceux qui classent. Le travail des commissions d’examen des vœux de Parcoursup » Égalisup – 2e édition Égalité(s) vers et dans l’enseignement supérieur, Université Rennes 2, 6 juillet 2023.
  • « Derrière les écrans de Parcoursup. Une procédure déshumanisante mais pas déshumanisée » Séminaire de contact : « Piloter l’orientation à l’échelle du territoire », Institut des Hautes Études de l’Éducation et de la Formation (IH2EF), Poitiers, 15 mai 2023.
  • « La gestion émotionnelle de Parcoursup : d’un modèle objectif aux effets subjectifs » Journée inaugurale ACCompagner vers l’Enseignement Supérieur (ACCES), Université de Bordeaux, 5 mai 2023.
  • « Resolving the orientation crisis in France: what is the result of Parcoursup? » Education as commons : democratic values, social justice and inclusion in education, Université de Palerme, 14 avril 2023.
  • « La réforme Parcoursup tientelle ses promesses ? », Colloque Continuum SCo-SUP ‘Le pilotage du Bac-3 / Bac+3, Institut des hautes études de l’éducation et de la formation (IH2EF), Poitiers, 10 février 2022.
  • « Interroger la bilatéralité du processus Parcoursup pour en saisir les stratégies des unités », Journée d’étude Parcoursup, Rennes 2, 30 juin 2021.
  • « Ressources et incertitudes des lycéens aux heures de Parcoursup », 26e Journées du Longitudinal, Toulouse, 12 novembre 2020.

Médias, grand public

  • « Parcoursup, c’est une plateforme de matching, un peu comme Tinder » Interview, Le Parisien, 17 janvier 2024.
  • « Stratégies scolaires : Parcoursup, une épreuve pour les parents ? » Invité, Être et savoir, France Culture, 15 janvier 2024.
  • « Comment améliorer Parcoursup, “ce système vécu comme opaque et injuste” ? » Interview, L’Humanité, 1er juin 2023.
  • « Le but de Parcoursup, c’est de trier », interview, Libération, 18 janvier 2023.
  • « L’opacité autour de la sélection crée de l’anxiété », interview, l’Alsace, l’Est Républicain, le Républicain Lorrain, le Dauphiné, le Progrès, 14 janvier 2023.
  • « Parcoursup : faut-il changer son fonctionnement ? », invité, Le grand JT de l’éducation, SQOOLTV3 juin 2022.
  • « Sur Parcoursup, le premier jour, c’est une déception pour presque tout le monde », interview, Le Monde, 2 juin 2022.
  • « Parcoursup : le retour », invité, émission, L’école du futur, SQOOLTV, 4 avril 2022.
  • « Parcoursup : fin de partie pour 2022 ? », The Conversation France, 12 janvier 2022.
  • « Faut-il en finir avec Parcoursup ? », invité, Être et savoir, France Culture, 14 février 2022.
  • « Parcoursup : une vraie course d’orientation », invité, émission, L’école du futur, SQOOLTV, 25 janvier 2022.
  • « Débat : Revoir les règles de Parcoursup pour améliorer l’orientation des lycéens », The Conversation France, 4 octobre 2021.
  • « Des pistes pour rendre Parcoursup moins angoissant », tribune, Le Monde, 7 septembre 2021.
  • « La non-hiérarchisation des vœux est la principale limite de Parcoursup », interview, Le Monde, 2 juillet 2021.
  • « Orientation post-bac : l’inévitable stress de Parcoursup ? », The Conversation, 25 mai 2021.

Evénements internes liés à Alban Mizzi

Pas d'événement pour le moment