Axe de recherche PARASITE

Axe PARASITE
Pour une Analyse des Ressources des Acteurs en Situation d’Inégalité, de Tensions, d’Epreuve

Responsables : Alexia Boucherie, Mathilde Fois Duclerc, Xabier Itçaina & Agnès Villechaise

Orientation scientifique 

Les membres de l’axe cherchent essentiellement à comprendre comment les individus réagissent aux grandes transformations contemporaines : quelles ressources ils/elles mobilisent pour tenter d’acquérir une certaine capacité à agir sur ces changements et avoir le sentiment de les apprivoiser. La notion d’identification est moins centrale qu’elle a pu l’être par le passé, sinon que les identifications, par les actrices et les acteurs eux/elles‑mêmes ou par autrui, interviennent comme des ressources aussi bien que des contraintes dans ce travail d’adaptation. Ici, l’approche du social et du politique se fait résolument par le bas et de façon empiriquement informée. Elle passe par une pluralité méthodologique (approches ethnographiques, sociologie historique (du politique), entretiens projectifs, etc.) qui est alimentée par des discussions sur nos pratiques d’enquête respectives. L’acronyme PARASITE (Pour une Analyse des Ressources des Acteurs en Situation d’Inégalité, de Tensions, d’Épreuve) entend refléter cette évolution.

Ses activités se poursuivront selon trois formats : le Séminaire d’actualité de la recherche (présentation et discussion d’une publication récente d’un membre du laboratoire ou d’un·e invité·e extérieur·e) ; des journées (ou demi-journées) d’échanges sur les programmes de recherche hébergés par l’axe ; des journées d’études ou colloques autour de thématiques ou approches partagées au sein de l’axe.

Mot-clés : ressources, inégalités, tensions, épreuves, identifications, approches « par le bas »

Les prochains événements de l'axe PARASITE

13 Oct 2022

Axe PARASITE

Natacha Chetcuti-Osorovitz, invitée pour son livre Femmes en prison et violences de genre. Résistances à perpétuité (La Dispute, 2021)

17 Nov 2022

Axe PARASITE

Discussion de l'ouvrage de Didier Lapeyronnie : Ennui : l'ombre de la modernité, en présence de Sandrine Rui